BIOGRAPHIE

Peter Balazs – basse

Né en Hongrie, établi en Suisse depuis 1982. Il fait ses études classiques au Conservatoire de Fribourg. Puis il continue à la Swiss Jazz School de Berne et termine à l’EJMA à Lausanne. Il touche tous les styles de jazz traditionnel (mainstream, beebop, hardbop, cool, free, etc.) dans diverses formations. Le saxophoniste Alberto Menendez (Eddie Palmieri Orchestra) lui fait découvrir la musique afro-cubaine. Il commence à jouer dans les groupes latin-jazz et latin-soul (par exemple Diwan, Son Como Son, Palatimba et Septeto Internationnal). Il a participé à plusieurs tournées dans de grands festivals en Europe et en Amérique latine (par exemple Jazz Plaza, Havanna à Cuba, International Jazz Week à Pécs, Euro-Jazz à Mexico, Jazz Ago à Cali en Colombie, Pasto Jazz en Colombie, Rhino Jazz Festival en France, Cayenne Jazz en Guyane et Suriname Jazz Festival au Suriname, etc.). Il a joué avec Alan Blairman, Alberto Menendez, Rus Spiegel, Leonardo Govin, Julio Bareto, Juan Mungia, Cyril Regame, Daniel Woodtly, Sandro Schneebeli, Mathias von Imhof, Christophe Turchi, etc.).

Stéphanie Küffer – piano

Née en Suisse, elle commence le piano à l’âge de 4 ans, fait ses  études classiques et jazz à Lausanne et Genève, puis se  perfectionne à New York et Leipzig avec Richie Beirach et en  Italie avec Enrico Pieranunzi et Franco d’Andrea. Elle apprend  ensuite les richesses de la musique cubaine et sa “saveur”  musicale avec, entre autres «el Panga» ou Tony Martinez.  Elle se produit avec des groupes de différents styles (jazz, latin  jazz, salsa, pop/rock), notamment avec Juancyto Martinez  (salsa), Espacio Infinito (Vladimir Napoles) en Suisse et en  Europe, et plusieurs tournées (musiques pop) en Inde et à  Taiwan où elle compose aussi pour des courts-métrages.  Elle a aussi composé et interprété la musique pour plusieurs  créations théatrales.

Mathieu Schneider – flûte

Virtuose malicieux dans le quatuor humoristique Les Gais Lutrins ou sideman de luxe pour le saxophoniste Georges Robert, il a aussi écrit et interprété les bandes-sons de différents spectacles. Pédagogue reconnu et apprécié, il est également enseignant au Conservatoire de musique neuchâtelois, section classique et jazz, ainsi qu’à la section jazz de la Haute école de musique (HEMU) de Lausanne.
Si Mathieu Schneider possède un solide bagage classique, il l’a transcendé au profit d’un style résolument personnel et original. Grâce à un jeu très rythmique ainsi qu’aux effets de voix, cet improvisateur hors pair propose une approche plutôt « musclée » de l’instrument, qui tranche avec les joliesses souvent reprochées aux flûtistes de jazz.

Outre la traditionnelle flûte en do, cet artiste aux multiples talents utilise aussi les flûtes alto et basse. Expérimentateur insatiable, il a été l’un des premiers musiciens en Suisse, dès 1988, à adopter l’EWI (pour Electronic Wind Instrument), une sorte de saxophone électronique qui permet de contrôler par le souffle un synthétiseur. A L’opposé, sans flûte sur une plage de Toscane en août 2011, il taille un morceau de roseau avec une pointe de bois et obtient une excellente flûte primitive qui le connecte avec la réalité matérielle et acoustique de la préhistoire. Il fait partager la sonorité organique et envoutante de cet instrument improbable sur scène et sur le site youtube

Gerry López- sax

Le saxophoniste mexicain Gerry López, considéré comme un des jeunes musiciens les plus prometteurs de la scène jazz international, a remporté le Grand prix du concours de jazz le plus important à Paris au cours de la 13ème édition du Concours « Tremplin Saint-Germain-des-Prés », le plus prestigieux de la capitale française.
Gerry López est entouré du batteur Pierre Alain Tocanier, du contrebassiste Jeremy Bruyère et du pianiste Laurent Coulondre.
Sélectionné parmi six projets finalistes provenant de la France entière, Gerry López et son groupe a interprété des thèmes originaux du musicien mexicain, dont « Point St Louis » et « Doctor Swing », au cours du concert qui s’est déroulé le week-end dernier au Jazz Club Sunset-Sunside, qui se trouve au cœur de Paris.
Le jury était composé de Joa Scetbon, responsable du Tremplin Jeunes Talents, et d’importantes personnalités de la critique de jazz français comme Patrick Selmer, président de la société Selmer ; Stéphane Portet, programmateur et propriétaire du jazz club Sunset – Sunside et Romain Grosman, de la revue  Jazz News.
Gerry López a ainsi remporté l’enregistrement d’une production discographique et fait l’objet d’interviews et d’articles dans plusieurs médias du pays. Il a par ailleurs été invité à participer au 14ème Festival Jazz à Saint-Germain-des-Prés Paris 2014 , ainsi qu’à de nombreux festivals en Europe.
Né à Ciudad Juárez, Etat de Chihuahua, Gerry López vit depuis quelques années à Paris. Agé de 25 ans, il a étudié au Conservatoire de Paris en composition, arrangement jazz, piano et saxo.
Artiste sans frontière et improvisateur né, il joue dans les ensembles de jazz les plus recherchés au Mexique. Il a collaboré avec de grands maîtres tels que Antonio Sánchez, Hans Glawichsning, Paoli Mejías, Alain Pérez, Osmany Paredes, Paquito D’Rivera, Panagiotis Andreou, Ilan Bar Lavi, Danilo Perez, Brian Lynch et Adam Rogers.
Gerry López a remporté en 2010 le Concours panaméricain de saxophone jazz  et en juin 2012 le Grand Prix du 35ème concours de Jazz à la Défense. Il a également participé à de nombreux festivals en Amérique latine, au Canada, aux Etats-Unis et en Europe

Daniel Bagutti – batterie, percussions

Daniel a découvert la musique à l’âge de cinq ans avec ses grands parents, car ces parents son sourds – muets. A six ans il commence l es cours de batterie. Il a était batteur des goupes suivants :  Koan band (rock grunge), Treetonus (latin jazz), Ongora sextet  (jazz funk latin), JC Harpo (blues), Smooth Evolution (lounge), Rainmakers (blues), « L a bottega di  Claudio Pontiggia »  (Jazz Big  Band), Desamper (Jazz Big Band). Il travaille régulièrement comme batteur remplaçant en Suisse et en Italie.  En 2011 il déménage à New York où il joue avec différents groups dans multiples festivals, clubs,  restaurants et autres événements de musique.  En tre 2011 et 2014  il joue avec Lu Reid’s all Stars (jazz), Fay Ola (Neo Soul Jazz), Thierno Camara  (Afro), The 69st band (Blues), Noel Simone Wippler (Jazz), John Lander trio (Latin Jazz), JBross (Funk)  et beaucoup d’autres. Actuellement il a  fondé  son prop re projet « Daniel Bagutti  – Interweave », avec lequel il a enregistré un  CD aux studios « Dubway » à New York avec John Lander (piano) et Dylan Kaminkow (bass). En 2015 il rentre en Suisse. Actuellement il joue avec  Khaøs band (Rock), Revolución Caliente  (Latin),  Karma Krew (Hip Hop), MiniM Trio (Funk Blues). Il ets en train de préparer une tournée en Europe. Il enseigne dans l’école américaine « Tasis » en Suisse, dans l’école de musique à Lugano et donne  aussi des cours privés.